Assistante maternelle qui ne veut plus garder mon bébé

Inscrit
8 Février 2024
Messages
2
Bonjour,
cette semaine, nous avons appris que notre assistante maternelle ne souhaite plus garder notre bébé qu'elle garde depuis le mois de novembre dernier.
Le motif qu'elle a donné à mon mari " Le bebe pleure, ne dort pas ou très peu, tu te rend compte, j'ai même pas eu le temps de repasser mon linge aujourd'hui "
Voila.
Nous avions pourtant confiance en elle (malgré un accident qui est arrivé chez elle en début d'année, on le sait, notre bébé bouge énormément et un accident peut arriver, bref, nous sommes passés outre...)
Nous sommes un peu déçus de la tournure que prennent les choses, surtout que suite à l'accident du début d'année nous lui avions demandé en face si elle voulait rompre le contrat ou continuer avec nous, elle nous a assuré qu'elle ne voulait pas mettre un terme au contrat. De plus que depuis le début de semaine j'ai bien vu qu'elle gardait son petit fils d'un an en parallèle de notre bébé.
Je conçois que 2 bébés, ça peut être difficile à gérer mais il y avait quand même une certaine confiance et un contrat établi entre nous.
Le motif donné oralement me laisse vraiment perplexe je ne vous le cache pas.
Suite à ce motif, le lendemain elle a tempéré en disant que si le comportement de notre enfant s'améliore alors elle veut bien continuer le contrat.
Notre bébé à huit mois, il ne fait pas exprès de pleurer, de réclamer les bras et de ne pas dormir, c'est un bébé, à la maison en plus, niveau sommeil il dort très bien, hier il y a eu 3siestes dans la journée par exemple..
Enfin, pour moi, le lien de confiance que nous avions établi n'est plus là.
Quoiqu'il en soit, si elle veut rompre le contrat qui a débuter en novembre, y'a-t-il une période de préavis pendant lequel elle doit quand même garder notre bébé ?
Est-ce que c'est elle qui doit faire une lettre de démission ou bien nous devons la licencier ?
Comment cela se passe-t-il pour les congés ? c'est notre première nounou et on ne sait pas vraiment comment faire..
Désolée pour le pavé, merci d'avance pour vos conseils.
 

Le bebe pleure, ne dort pas ou très peu, tu te rend compte, j'ai même pas eu le temps de repasser mon linge aujourd'hui "
Et bien, ça s'est fort de café ..... notre mission n'est pas de faire toutes nos tâches ménagères sur notre temps de travail.... surtout sortir un fer à repasser .... on est au top de la non sécurité là ....
notre assistante maternelle ne souhaite plus garder notre bébé qu'elle garde depuis le mois de novembre dernier.
tant qu'il n'y a aps d'écrit, le contrat continu.
De plus que depuis le début de semaine j'ai bien vu qu'elle gardait son petit fils d'un an en parallèle de notre bébé.
cela ne me choque pas , à partir du moment où elle est bien agréée pour au moins deux enfants.
uite à ce motif, le lendemain elle a tempéré en disant que si le comportement de notre enfant s'améliore alors elle veut bien continuer le contrat.
je me mets à votre place, difficile de rester dans le doute et ne pas pouvoir se projeter ....
Enfin, pour moi, le lien de confiance que nous avions établi n'est plus là.
et bien dans ce cas, je ne pourrais plus confier mon bébé à cette personne....
Quoiqu'il en soit, si elle veut rompre le contrat qui a débuter en novembre, y'a-t-il une période de préavis pendant lequel elle doit quand même garder notre bébé ?
Est-ce que c'est elle qui doit faire une lettre de démission ou bien nous devons la licencier ?
Comment cela se passe-t-il pour les congés ? c'est notre première nounou et on ne sait pas vraiment comment faire..
Pour le préavis, il faut vérifier votre contrat (y a t il une clause sup à la convention collective ? )
Si elle souhaite stopper le contrat, elle doit vous donner une lettre de démission.
Si vous souhaitez stopper l contrat, vous devez lui donner une lettre de licenciement.
Pour les congés : année complète ou incomplète ?

Vu que la confiance est rompue, ne tardez pas et chercher un autre mode de garde : dans l'intérêt de votre enfant avant tout ; vous allez droit vers le litige (cela n'est que mon avis).
 
Bonjour
Malheureusement pour vous, oui elle peut démissionner quand elle le veut et sans motif comme vous, vous pouvez mettre fin au contrat.
Elle doit respecter un préavis de 15 jours puisque le contrat a moins d'un an.
Vous dites qu'elle accueille son petit fils, elle est dans son droit si son agrément le permet.
Par contre, repasser pendant l'accueil, non.
 
Alors, jne suis choquée... On ne repasse pas son linge pendant l'accueil et un bébé oui ça pleure, il faut un temps d'adaptation, du temps avec le bébé et surtout de la patience, ce dont votre ass mat manque cruellement...

Un accident en janvier vous dite ? De quel genre ?

Un conseil, fuyez cette non professionnelle. Bon courage pour la suite.
 
On croit rêver ! Une ass mat qui fait son repassage pendant l'accueil d'un bébé. Alors oui effectivement un bébé pleure dans la journée c'est tout à fait normal ! On est là pour le rassurer et le consoler mais là si elle est plus occupée à faire son repassage et ses tâches ménagères, elle ne s'occupe pas de votre enfant pendant ce temps ! Elle semble ne pas avoir beaucoup de patience avec les enfants !
Quand à son petit fils elle a sans doute le droit de le faire si elle a plusieurs places d'accordées sur son agrément.
Puisqu'elle souhaite démissionner, laissez la le faire vous n'aurez pas à lui payer d'indemnités du moins si vous avez encore confiance de laisser votre enfant chez elle sinon licenciez là et trouvez une personne qui prenne bien soin de votre enfant. Votre confiance sera sans doute dure à accorder à une autre personne vu ce que vous avez vécu mais je vous rassure beaucoup d'ass mat prennent soin de leurs acceuillis
Bon courage
 
Alors pour le repassage c'est abusé c'est clair surtout que c'est interdit ! Par contre le fait qu'elle vous dise qu'elle est a bout de patience pour le comportement de votre bb est plutôt sain, il vaut mieux ça qu'un petage de plomb et un bb secoué... si vous n'avez plus confiance, faîtes un courrier de rupture de contrat en respectant le préavis indiqué au contrat c'est au simple que ça 😉
 
N'attendez pas. Licenciez la pour retrait d'enfant. Vous n'aurez pas d'indemnité de rupture à lui payer le contrat ayant moins de 9 mois. Vous pouvez même décider que le préavis de licenciement ne sera pas travaillé (mais dû).
La confiance n'est plus là. Il s'agit de votre enfant.
Pour le reste (repassage) c'est bien évidemment interdit nous ne sommes pas rémunérés pour faire notre ménage.
Mais, cet échange étant verbal, difficile d'en faire état. Tout au plus, signalez le à la pmi qui pourrait faire une visite surprise de contrôle.
Mais si tout est ok lors de leur passage ça n'ira pas plus loin. Et ce sera paroles contre paroles.
Pour le reste au moins elle vous dit les choses et fait preuve d'une certaine transparence même si je l'imagine ce n'est pas ce que vous aimeriez entendre.
 
J'ai déjà eu un bébé très compliqué qui ne fesait que pleurer, impossible de le poser 5 min, demande de bras constante, hurlement permanent de ses 5 mois à 18 mois pas de sieste de plus de 20 min, enfin bref j'étais épuisée car 2 autres accueillis à gérer en plus donc j'ai eu moi aussi envie de baisser les bras mais je n'ai pas oser le dire aux parents de peur de les décevoir, j'ai tenu bon mais du coup je n'ai aucune affinité avec cet enfant qui a maintenant 2 et demi (il est extrêmement colérique) je n'ai qu'une hâte qu'il parte à l'école en septembre 😟 mon moral en a pris un sacré coup car il m'a presque dégoûté du métier, je n'ai plus envie de rien, je me sens démotivée alors que peut-être que si j'avais laissé tomber dès le départ je ne me sentirai pas dans cet état...
 
1) J'espère que cette histoire de repassage était une plaisanterie pour faire comprendre combien votre bébé lui mange toute son énergie. Si ce n'est pas le cas je serais, à votre place, soulagée de savoir que très bientôt il n'ira plus chez elle.

2) Oui il est très possible que le fait d'avoir un autre enfant cela rends à présent plus "insupportable" les besoins intenses de votre bébé. Oui il a 8 mois et à cet âge là ça peut être plus compliqué mais là encore si depuis le début il semble ne pas si bien s'adapter chez elle car il dormirait peu, serait rarement calme et serein alors que chez vous oui, là encore je serais à votre place soulagée de savoir que bientôt il n'irait plus chez elle.
Néanmoins il faudrait comprendre ce qui empeche votre bébé d'être serein pour dormir ailleurs que chez vous?
Quels sont les habitudes, les rituels d'endormissement par exemple?
Pour que ça puisse bien se passer avec la prochaine AM c'est pertinent de s'interroger.

3) Légalement c'est bien celui qui décide de la rupture qui en assume les conséquences en commençant par faire une lettre de rupture en RAR ou Remise en Main Propre contre décharge.
Le préavis, dans tous les cas commencerait à la date de première présentation de cette lettre.
Relisez votre contrat pour verifier si le préavis est le minimum conventionnelle ou pas.
L'annonce orale n'a aucune valeur légale, juste l’intérêt de vous avertir que sûrement bientôt vous devriez chercher un autre mode d'accueil.

4) Démission ou licenciement le préavis, sauf accord entre les parties, doit être respecté.
Dans les 2 cas lors du solde de tout compte on vérifiera s'il y a une régule à faire (notamment pour les contrats en AI), puis on calculera les CPs qui feront l'objet d'une Indemnité Compensatrice de CP.
Dans le cas d'un licenciement, sauf si le contrat dispose d'une clause supérieure à la CCN, l'indemnité de rupture ne sera due qu'à partir de 9 mois d'ancienneté.
ici votre contrat a moins de 9 mois donc si pas de clause sup il n'y aura pas d'indemnité de rupture, même si c'est vous qui la licenciez.

Que ferais-je si l'AM ne me donne pas sa lettre de démission?
Dès aujourd'hui je cherche une autre AM et dès que je l'ai trouvé si mon AM n'a toujours pas démissionné alors je fais moi même cette lettre RAR dans le respect du préavis.
Si mon AM me demande de ne pas faire le préavis je lui demande de me faire un écrit dans ce sens et j'accepterais sûrement, parce que je suis sympa, mais alors le préavis non effectué ne serait pas payé puisque c'est à sa demande (d'où l'importance d'avoir un écrit qui prouve qui veut faire quoi).
Si c'est moi que ça arrange de ne pas lui confier mon bébé durant le préavis alors je devrais lui payer son salaire durant ce temps quand même, sauf les IE et IR.

Démission ou licenciement au dernier jour effectif il faut lui remettre son solde de tout compte, l'attestation Employeur France Travail, le Certificat de Travail. Le document solde de tout compte à faire signé au salarié peut être utile mais n'est pas indispensable car un salarié a le droit de refuser de le signer. Le salarié qui a signé un solde de tout compte garde 6 mois pour faire valloir ses droits en cas d'erreur à sa defaveur sur le montant, s'il n'a pas signé ce document il garde 3 ans pour porter réclamation. Si on est certain de ses calculs il ne se passerait rien au tribunal, bien sur.
 
Vouloir démissionner car un enfant est trop difficile et nous épuise, cela s'entend. Vaut mieux ça que d'avoir un geste malheureux ou être en stress permanent. Par contre, faire son repassage et râler parce que bébé l'en empêche, alors là, c'est inadmissible. On peut faire un peu de ménage, son courrier, se reposer pendant la sieste, mais on doit toujours être prê à intervenir si un enfant se réveille, , c'est tout de même notre priorité. Un petit appel à la PMI serait nécessaire, pour lui rappeler qu'elle exerce un métier, avec ses avantages et ses inconvénients, et pas un passe temps qui lui permet de vivre sa vie tranquillement.
Maintenant, encore faut il qu'elle vous donne sa lettre de démission. Le préavis sera de 15 jours. Si elle ne veut pas le faire, elle vous devra une indemnité, si c'est vous qui refusez qu'elle le fasse, alors vous lui devrez cette indemnité
 
Bonjour,
Je me fais l'avocat du diable 😬 décidément, on va penser que j'ai l'esprit de contradiction dès qu'un parent employeur poste quelque chose.
Mais la phrase, sortie de son contexte, est en effet assez dramatique. Pas eu le temps de repasser son linge ? Mais on s'en fiche en fait...

Mais si on remet dans le contexte, j'imagine (j'imagine) que ce qu'elle a voulu dire, c'est : pendant la sieste habituellement je m'occupe de repasser mon linge (admettons que son fer à repasser est dans une pièce fermée dans laquelle elle n'accueille pas les enfants, et pendant leur temps de sieste, qui est sa seule occasion d'avoir une pause dans sa journée de travail, elle se rend dans cette pièce pour repasser son linge, et une fois cette sieste terminée elle débranche son fer, ferme la pièce à clef, ce qui prend 4 secondes puis va s'occuper des bébés, pourquoi pas ??? Je veux dire, vous les collegues, vous attendez droites comme des piquets à côté du babyphone durant tout le temps de sieste ?), et quand j'accueille votre bébé, cela m'est impossible car il ne dort pas.

Je sais que ce n'est pas un problème qui devrait concerner le parent, mais moi c'est plutôt ça que j'entends. Alors, c'est maladroit, ce n'est pas professionnel, ...

Cela m'est déjà arrivée d'expliquer à une maman, dont la petite fille de 18 mois était en train de changer de rythme au niveau des siestes et donc je m'y adaptais en passant de deux siestes à une sieste par jour (et cela ne lui plaisait pas), je lui ai expliqué clairement "quand elle fait la sieste du matin, l'après-midi elle ne veut pas se coucher, cela empêche les camarades de dormir parce qu'elle fait la java, elle est très en demande envers moi, puis je la couche à 14h30, elle s'endort, mais moi je n'ai pas pu manger, c'est l'heure parfois du réveil des copains car en allant la coucher ils se réveillent, et surtout vous venez la récupérer à 15h30, je dois donc la réveiller 45 minutes plus tard... Les calculs sont mauvais. tandis que si je ne la couche pas le matin, elle participe 1uw activités le matin, qu'elle adore, elle commence sa sieste à 12h30 /12h45 et elle dort au même rythme que les copains, dommage pour vous qui appréciez vos deux pauses quotidiennes à la maison, mais ici, tout le monde est content et moi... je peux manger."

Oui, j'ai osé dire à une maman que... pendant la sieste des enfants... j'en profite pour faire une pause et... je mange 😱 elle était outrée que ça rentre en ligne de compte.
Désolée mais je n'accueille pas de tout petit à cette période, que des enfants au même rythme, je me dis que c'est peut-être l'occasion de mettre tout le monde sur le même fuseau horaire et m'octroyer un temps calme à moi aussi pour m'alimenter ? Et si un enfant se réveille alors que je viens de prendre une bouchée, hé bien comme vous toutes j'imagine je remise mon assiette et je vais m'occuper de l'enfant. Parce qu'une fourchette et un couteau, sur la table, c'est dangereux.


Alors je sais que manger et faire son linge, ça n'a rien à voir, je sais, que quand on accueille des bébés, il y a un temps d'adaptation et bien souvent notre rythme de travail change, parce que son rythme à lui est désorganisé, anarchique, irrégulier, alors on s'adapte, on passe parfois des journées debout à bercer et cela fait partie du métier, on sait que demain sera différent, on sait que c'est une période, etc.

Mais avant d'alerter la PMI carrément pour une phrase sortie du contexte qu'un papa a rapporté à sa conjointe puis que celle-ci a rapporté sur ce forum, peut-être faut-il avoir des certitudes un peu plus solides. Peut-être ?

Arrêtons svp de conseiller aux parents d'alerter la PMI alors que le plus utile ici serait une bonne discussion entre cette AM et les parents...
 
Ce qui m'inquiète le plus dans votre histoire c'est l'accident. Je ne vois pas de quoi il s'agit vu l'âge de votre enfant ... ça me laisse perplexe.
 
@Gluglu Je suis la première a estimer que nous, assmat, avons besoin d'une pause pendant la journée d'accueil et que si un enfant, mis à part durant la période d'adaptation, perturbe tout le temps ce temps de repos, ça devient invivable pour l'assmat et pour les autres accueillis qui, au choix, sont réveillés, perturbés, privés de l'attention de l'assmat car celle ci est reportée quasi uniquement pour cet enfant demandeur +++
Personnellement, si à 14h je n'ai pas encore eu le temps de me pauser pour prendre un repas, les enfants peuvent bien se réveiller, ils attendront 5 ou 10 minutes que j'ai fini ( sauf nourrissons, pleurs inhabituels...)
Mais là, si ce que dit la maman est vrai, il n'y a pas d'ambiguité. Que ce soit pour du repassage ou autre, ce qui a l'air de géner cette AM, c'est le fait qu'elle ne puisse pas vaquer à ses occupations, et ça, ce n'est pas normal, nous ne sommes pas payées pour ça.
Si les enfants dorment bien, tant mieux et on fait ce qu'on veut pendant ce temps. Mais s'ils ne dorment pas , ou peu, ou pleurent beaucoup, cela ne doit pas être la raison qui pousse à stopper l'accueil. Tu imagines une serveuse qui dirait à son patron ,flute, je donne ma dem car il y a trop de clients et je n'ai pas le temps de répondre à mes textos ???
Cette explication n'est pas entendable. Est ce une maladresse de sa part ? est ce un assmat convaincue que 'd'accueillir des enfants est une manière d'être payée à rester chez soi et en profiter ?
Ceci est à estimer par la PMI, à mon avis
 
Ce qui serait pour moi un motif de discussion incluant la PMI, c'est cette histoire d'accident. Quel accident ? Il s'est cogné la tête contre un hochet en l'agitant, ou il est tombé de la table à langer ?
Grosse nuance. Il y a eu blessure ?
defaut de surveillance ?
Celui ci doit être déclaré à la PMI, par contre. Les bébés bougent oui, mais ça ne justifie pas les "accidents".
 
Tu imagines une serveuse qui dirait à son patron ,flute, je donne ma dem car il y a trop de clients et je n'ai pas le temps de répondre à mes textos ???
une serveuse ne travaille pas 10h par jour sans pause...
Mais s'ils ne dorment pas , ou peu, ou pleurent beaucoup, cela ne doit pas être la raison qui pousse à stopper l'accueil.
ben désolée mais je ne suis pas de cet avis, quand tu as un enfant qui pleure sans cesse au point de l'entendre même la nuit... perso c'est que mes limites sont atteintes et dans ce cas, pour ma santé mentale mettre fin au contrat est parfois salutaire
 
@zelande
Parfaitement d'accord avec toi.
Mais parfois j'essaie juste d'élever un peu le regard sur les interprétations et les rapports des PE. Je ne dis pas que ce que rapporte cette maman est faux, je dis juste qu'il faudrait davantage d'éléments et de questions posées à l'AM sur sa gestion de son temps de travail, pour pouvoir décemment se dire "OK, là, ça mérite un appel à la PMI pour que chacun retrouve sa bonne posture, et être certain que les enfants accueillis chez cette professionnelle sont entre de bonnes mains."
Et pour cela, une discussion entre les parents et l'AM sont quand même à privilégier avant de faire appel à un tiers.

On le sait, après sa journée de travail, le PE pioche parfois ce qui l'intéresse dans les propos de l'AM, ou ne retient que ce qui le choque, l'interpelle, sans prendre en compte que l'AM aussi est à sa fin de journée de travail, peut manquer de tact, ne pas faire preuve de précisions etc...

Il faut creuser un peu plus sur cette histoire de repassage je trouve avant de s'alarmer 😄
 
Oui et en même temps un salarié a toujours le droit de démissionner sans avoir à s'en expliquer car il est le premier à en payer les conséquences financières.
Alors oui la serveuse aura mauvaise presse si elle claque la porte en disant qu'il y a trop de travail, encore que si c'est parce qu'on lui demande d'abattre le travail de 3 serveuses à elle seule, là aussi ça s'entend, non?! Mauvaise presse ne veut pas dire qu'on devrait lui retirer le droit d'exercer son metier ailleurs.

D'autres part nos PE, contrairement aux employeurs lambda, ont eux aussi la possibilité de rompre notre contrat sans avoir à s'en expliquer, sans motif, par simple retrait d'enfant.

On est bien d'accord que l'AM qui pense qu'elle peut être payée à faire son repassage ça poserait un serieux problème mais difficile de dire si c'était une façon de parler ou bien literralement sa contrariété du jour.

Pour ce qui est de l'incident en debut de mois et bien ça depends de l'incident et surtout des capacités motrices du bébé. A cet âge là classiquement il peut savoir se retourner sur le ventre puis sur le dos, ramper et dans tous ces mouvements se cogner à un jouet en bois ou en plastique. Il n'y a pas manquemant de l'AM pour autant, juste un bébé qui apprend ses capacités.

Perso puisque Nounou m'informe qu'elle souhaite arreter, je n'attends pas sa lettre pour chercher quelqu'un d'autre et c'est surement un mal pour un bien de changer puisque mon bébé ne semble pas s'adapter aux dires de cette AM. Tant mieux pour moi si j'ai trouvé avant qu'elle ne me donne cette lettre car cela voudra dire que c'est moi qui décide de la date de fin effective, que je ne me retrouve pas sans solution de garde.
 
@ Kikine peut être me suis je mal exprimer
Oui, un enfant qui dort peu , très demandeur qui ne laisse pas une minute de répit peut pousser une assmat à démissionner, et moi la première d'ailleurs. Mais la raison serait parce que cet enfant m'épuise nerveusement et physiquement, pas juste parce qu'il m'empèche de faire mon repassage
 
Retour
Haut