La pomme de la discorde

Marjolaine 1

⭐⭐
Inscrit
5 Juillet 2022
Messages
39
Bonjour ,
une collègue refuse de donner des pommes aux enfants accueillis ( peur de la fausse route) c’est son droit et le précise bien aux parents

plusieurs fois elle se retrouve avec des pommes pour le même enfant ( 2 ans )
a chaque fois elle remets la pomme dans le sac, et le redis aux parents

la semaine dernière le parent arrive comme une furie, lui dit qu’elle commence a les faire chier avec cette histoire de pomme et que c’est lui le patron et qu’il exige qu’elle donne la pomme a son enfant

ma collègue ne l’a pas inscrit au contrat
Du coup elle ne sait plus quoi faire…..en plus elle lui dit que la pomme doit arriver pelée et couper……je vous dis pas la colère du parent

avez vous aussi des restrictions côté nourriture ?
 

Catie6432

⭐⭐⭐⭐
Inscrit
6 Juillet 2022
Messages
404
Les aliments doivent être cuisinés, prêts à réchauffer, coupés.
Tout nouvel aliment doit d'abord être proposé à l'enfant par les parents dans le contexte familial.
Mais le plus souvent, c'est moi qui prépare les repas.
 

Marie06

Inscrit
25 Août 2022
Messages
18
Bonjour ssi votre collègue ne se sont pas à l aise avec les pommes c est son droit de dire non. C'est aussi vrai que la pomme doit arrivée prête à consommer. Soit elle continue à dire non soit essayer de la couper en lamelles ?
 

Caro35

⭐⭐⭐
Inscrit
5 Juillet 2022
Messages
138
Alors une pomme pelée et coupée à l’avance va rouiller rapidement si on ne lui met pas de jus de citron pour éviter l’oxydation !!
S’ils veulent vraiment que l’enfant mange de la pomme et que votre collègue refuse de l’éplucher et la couper, leur proposer d’en fournir sous une autre forme style compote…
 

Griselda

⭐⭐⭐⭐
Inscrit
5 Juillet 2022
Messages
683
Non, c'est moi qui prépare les repas des enfants.
C'es donc moi qui détermine chez moi ce que j'observe possible de donner à un enfant au regard de son âge et des ses capacités.

Le PE est certes le "patron" à qui l'AM est subordonné par son contrat.
Mais elle est aussi "pro petite enfance" ce que n'est pas son Patron, elle est donc censée être qualifiée pour savoir si cet enfant là est apte sans danger à manger un aliment sous telle ou telle forme.

Imaginons que le Parent, qui est le Particulier EMPLOYEUR de l'AM lui intime l'ordre de mettre une fessée à son enfant en lui disant que "si si, c'est comme ça, elle doit le faire car elle doit obeire aux ordres de son patron. Que de toute façon il s'agit de son enfant à lui, il a donc bien le droit de penser comme il veut pour SON enfant. Qu'il a été élevé ainsi à coup de fessées et il est devenu grace à ça un fabuleux adulte!". On est d'accord que son argument ne tient pas, l'AM qui obéit serait alors coupable de mauvais traitement et ne pourrait pas se cacher derrière "j'ai obéit aux ordres de mon employeur", encore moins en tant qu'AM, pro petite enfance.

Là, le souci est que l'AM ne veut pas engager sa responsabilité envers une décision qu'elle juge dangereuse.
Le Parent, lui, estime que l'AM en fait trop, qu'il n'y a pas de danger. De plus il prends mal car Nounou en insistant lui renvoie un message qu'il est donc un mauvais Parent en voulant faire manger de la pomme à son enfant, d'où la querelle, l'agacement.
L'AM enfonce le clou en imposant que la pomme soit prête à manger: épluchée et coupée en morceaux ce que le Parent considère comme une entrave illégitime à son ordre, une insubordination.
Sauf qu'en fait l'AM, puisqu'elle est d'accord que le PE porte le repas de son enfant, se doit alors de préciser dès le départ que ce repas devra intégralement être prêt à l'emploi avec seulement à réchauffer ce qui doit l'être car en effet elle n'a alors pas à préparer le repas (ni la pomme ni autre chose a vrai dire). Expliquer dès le départ aurait évité de cristalliser autour de cette pomme. Puis expliquer aussi au PE qu'il est libre de faire comme il veut chez lui et donc d'assumer sa décision mais qu'il ne peut en aucun cas l'obliger elle à assumer ce choix. Qu'il est libre aussi d'estimer que c'est ridicule et même absurde et donc ici 2 solutions s'offrent à lui:
- il entend la demande de son AM, ne lui impose pas une pomme qu'elle ne voudra pas lui donner, il prévoit une compote ou un autre fruit frais épluché et coupé en accord avec elle et se réserve les pommes pour chez lui, pour la bonne raison que si l'enfant fait une fausse route et s'ettouffe avec un aliment, même porté par le PE c'est bien l'AM qui sera tenue pour responsable.
- il trouve une AM qui n'a pas peur de donner de la pomme, il rompt le contrat avec la 1ere dans le respect du préavis, pour simple retrait d'enfant.

Si la loi dans notre métier permet une rupture aussi simplement c'est précisément pour ce genre de situation: on se rend compte qu'il y a incompatibilité pédagogique, désaccord entre les adultes, autant ne pas imposer à un enfant une telle relation car à la fin c'est bien lui qui ne mange qu'un demi goûter parce que Nounou a peur des pommes (et elle a peut être raison!) et son Père tient à montré qu'il est le patron et veut absolument que son enfant mange des pommes chez sa Nounou. Situation absurde, ridicule, n'est ce pas?
 

Ladrine 10

⭐⭐⭐
Inscrit
5 Juillet 2022
Messages
116
Bin déjà moi il me parle comme ça 😤
Ya des chances qu'il reparte avec son enfant sous le bras
Non mais pour qui il ce prends ce monsieur
C'est moi le patron mais bien sûr
Moi je lui répondrai et bin le jour où votre patron vous exigera un truc débile comme porté un tutu on verra si vous le faites
Moi un jour une petite est arrivé avec des moules dans son tup 😱
Le soir j'ai dit au parents plus jamais ça sinon je lui donne pas
Il me répond elle aime ça
Ok pas de soucis mais réchauffer au micro ondes et la chaîne du froid non
Impossible ici chez vous ok
J'ai eu des aliments périmé aussi yaourt ou pti pot
Bin non
Oui mais chez nous il le mange
Bin ok continué comme ça chez vous pas ici 😱
 

zabeth 1

⭐⭐
Inscrit
5 Juillet 2022
Messages
54
y a de l'ambiance !!!
1 c'est quoi ces gens qui se permettent de parler ainsi à l'assistante maternelle ? et ils n'ont qu'à donner la pomme, le soir, à leur enfant ; c'est sûr que ça prend du temp de la couper ...
2 j'ai des PE qui donnent de la pomme à leur petit, âgé de 2 ans, toujours épluchée et coupée en fines lamelles et dans un tup, et je surveille bien sûr, au cas où un morceau serait un peu gros, mais les parents font très attention.
3 et que vous dire de plus ? Je compatis et ne peux qu'approuver l'attitude de votre collègue.

après ce sera quoi, du citron en dessert, bien acide ? je suis sûre que l'enfant appréciera !
 
Haut