Appétit de moineau

aline94

Inscrit
20 Janvier 2023
Messages
28
Bonjour à tous, j accueille une petite de 22 mois depuis octobre mais je gère ses repas depuis janvier. Elle a toujours très très très peu mangé. J en parle avec PE tous les jours. Si elle arrive à se mouvoir avec le peu qu'elle mange chez moi et avec sa mère ( très peu voir pas du tout de fruits et légumes) je me posais des questions. Quand je me suis rendue compte qu après son départ de chez moi maman lui donne gâteaux et m&ms!!!!!!!! J hallucine. Je lui dis qu'il faut arrêter tant de sucre. Qu'elle ne mange pas car elle sait que maman va lui donner des cochonneries...
Le docteur lui a aussi dit évidemment. Elle me dit avoir limiter le sucre.
Bref, elle ne mange pas mieux. Je lutte pour deux cuillerées. J ai des scrupules a lui faire payer le déjeuner... Elle arrive tous les matins avec un petit pain au lait alors que ma fille de 2a's et demi a déjà pris son petit déj. Je sais qu'on ne peut la forcer mais ça commence à me saouler . Des conseils?
 

Pity

⭐⭐
Inscrit
8 Juillet 2022
Messages
94
Un plateau repas où vous mettez le plat/fromage et dessert en même temps
Elle mange dans l'ordre qu'elle a envie...
Ça peut peut être marcher !

Par contre... arrêt des sucreries... elle n'en a pas besoin et surtout doit arriver chez vous avec le petit déjeuner pris chez ses parents... terminé de finir son pain au lait chez vous et surtout devant votre fille
Soyez ferme sur ce dernier point... l'enfant doit arriver propre, couche changée et petit déjeuner pris
 

Nounou 22

⭐⭐⭐
Inscrit
14 Décembre 2022
Messages
277
Vous ne pourrez rien faire tant que la maman poursuivra son sketch en lui donnant tout ce qu'elle veut derrière....donc lâcher l'affaire, elle ne veut pas manger, elle ne mange pas, c'est elle que ça regarde après tout. Quand elle aura faim elle mangera. Si les transmissions tournent chaque jour autour du repas non pris , la petite comprends bien qu'il y a un bénéfice secondaire à ne pas manger, l'attention qu'on lui porte.....donc je serai vous, je tâcherai même si c'est compliqué d'ignorer qu'elle ne mange pas et de ne plus en parler avec la maman. Quand la Choupette verra que le fait qu'elle ne mange pas n'intéresse plus personne, elle mangera sûrement d'elle même.
 

Griselda

⭐⭐⭐⭐⭐
Inscrit
5 Juillet 2022
Messages
2 035
Mon conseil le plus important:
arreter de montrer que ça t'inquiète devant l'enfant!

J'avertirais que désormais on n'évoquera plus le sujet devant elle à voix haute, uniquement par écrit si necessaire, si nouveauté, si changement particulier. Car on va tout droit vers un trouble alimentaire sinon alors que ça se resoudra d'autant plus simplement qu'on n'en fera pas tout un fromage.
Il faut que ça ne soit pas plus gênant pour les adultes que pour l'enfant sinon cela renforce ce caractère "je mange ce que je veux quand je veux parce que les adultes ont peur que j'ai le ventre vide".
Bien sur tu peux donner quelques recommandations aux PE, s'ils s'en plaignent, sinon c'est inutile, tu ne fais alors que renforcer chez la maman son besoin d'être "une Maman qui craque trop pour sa choubidou", cela flatte la petite fille qu'elle a été.

Chez toi tu vas continuer de lui proposer tes repas équilibrés, sous différentes formes (purée, morceaux etc...) sans jamais compenser par du sucré ce qu'elle n'a pas pris en salé ou laitage. Avec des toutes petites portions car si peu d'appetit une grosse quantité écoeure.
Tu lui proposeras un plateau repas où le dessert sera présenté dès le début et elle pourra commencer par ça: le dessert légèrement et le plus naturellement possible sucré va lui ouvrir l’appétit et tu verras que moins tu t'en occuperas et plus vite elle se laissera tenter à goûter aussi le reste du repas. D'autant qu'à 22 mois elle a la capacité de prendre la cuillère toute seule ou de manger avec ses mains, donc laisse la faire. Comme les copains mais aussi, comme toi. N'hesites pas à manger à la même table, la même chose, en disant combien tu te régale et en parlant surtout aux autres enfants, ceux qui mangent volontiers.
Et si elle ne mange vraiment rien, tant qu'elle reste energique c'est qu'elle compense quelque part (chez elle) donc elle ne mourra pas de faim, elle aura des carries mais ça c'est autre chose. Bien sur le repas doit être facturé car tu n'es pas responsable du fait qu'elle ne mange pas et tu lui a présenté ce repas.

Donc, repete après moi: je me detends, ce n'est pas mon enfant.

Tu ne m'aurais pas dit qu'elle mangeait gateaux et bonbons je t'aurais dit qu'il y a peut être un trouble de l'oralité mais là j'en doute fort, il y a juste un trouble d'éducation. L'enfant a un petit appetit, les PE tiennent à ce qu'elle mange quelque chose et tombe dans le piège de lui donner des choses sucrés qui, on le sait à présent, est plus addictif que la cocaïne! Le medecin lui a déjà remonté les bretelles mais ça ne suffit pas. Si l'enfant n'évolue plus, ne grandit plus alors il faudra alerter la PMI.
 

aline94

Inscrit
20 Janvier 2023
Messages
28
Merci pour toutes vos réponses et votre compassion. C'est une petite très "angoissée" par la non présence de sa maman. Cette petite m'a été confiée par l intermédiaire d'une association. Donc entretien et embauche en la présence d'une " assistante". Je n est pas demandé les détails du pourquoi du comment. Par la suite " l'assistante" de l'assoc m'a parlé d'un passe compliqué pour elles deux (fille/mère) tout en me disant que secret professionnel oblige..... Je pense a des violences physiques ou psycho. Bref petite repliée sur elle même, ne jouant presque pas ( pourtant très sollicitée), souvent apeurée par les bruits du dehors et de l'aspi! ( Ne prennez pas mon ! Par de la moquerie). Pour résumer elle attend sa mère toute la journée.... Je ne peux la prendre dans les bras toute le journée vous comprenez. C'est très dur à vivre pour elle comme pour moi. J en parle à sa mère. La pe vit en coloc. Elle partage sa chambre avec sa.fille. du coup la petite refuse de faire la sieste seule ou avec un autre enfant dans la chambre. Je suis obligée de la rapatriée dans le salon.... Sorry pour mon roman!
 

incognito

⭐⭐⭐
Inscrit
6 Juillet 2022
Messages
196
un enfant peut avoir un trouble de l'oralité et manger des gâteaux et des bonbons tant que leur texture ne l'agresse pas
 

Griselda

⭐⭐⭐⭐⭐
Inscrit
5 Juillet 2022
Messages
2 035
C'est vrai incognito mais très franchement avant de l'envoyer voir un orthophoniste pour résoudre un trouble de l'oralité (qui est loin d'être certain), il faut resoudre le trouble alimentaire "alimenté" par Maman. Au vu du dossier c'est encore plus compliqué car Maman a certainement un besoin enorme de compenser les dureté de la vie par la douceur de la nourriture sucrée qui fait tant plaisir à son bébé... et ça se comprends, nous ferions peut être pareil à sa place. Amener les choses tranquillou avec Maman pour lui démontrer qu'elle peut apporter beaucoup de plaisir et de réassurance autrement que par les bonbons et autres choses sucrées. Que la meilleure nourriture pour son enfant c'est la tendresse de sa Maman et le fait qu'elle fait de son mieux pour lui offrir un bel avenir.

Au delà du temps de repas ou la procédure que je te propose est la même. Tu peux aussi demander quel est son aliment-doudou, or gateau ou bonbon bien sur et pendant un certain temps le lui proposer en petite quantité en plus du reste du repas.

Il va te falloir beaucoup rassurer cette enfant. Lui dire qu'il est normal qu'elle pense fort à sa Maman mais qu'elle peut être rassurée sa Maman viendra bien la chercher comme toujours à telle heure après telle evenement. Qu'en attendant elle a le droit de passer un bon moment avec toi et les copains. Offre lui un maximum de temps en contacte physique avec toi puis petit à petit de contacte autre que physique, lui parler, la regarder, jouer avec elle, lui proposer de te suivre quand tu change de pièce et t'occupe d'un autre copain en rapellant la règle "ici c'est chacun son tour".

Et dans un tel contexte oui tu fais bien de lui proposer de dormir dans le salon en ta présence, c'est du bon sens.
Par contre l'aspirateur n'est pas indispensable, surtout pas en sa présence.
 

incognito

⭐⭐⭐
Inscrit
6 Juillet 2022
Messages
196
oui, je gère comme tu le dis pour mon loulou, j'ai fait la part de ce qui vient de son éventuel trouble de l'oralité (beaucoup de signes qui ne sont pas que alimentaires), les parents doivent prendre un rdv.... bref. Un aliment inconnu, il goûte, il peut aimer, tant mieux, ou alors il est en répulsion totale (et ça se voit) et on passe à autre chose, soit j'ai de quoi compenser sinon il a le dessert et une douceur.
et la part de ce qui vient du cinéma qu'il fait à ses parents (et à l'adulte) et avec moi ça ne prend pas du tout donc il mange mieux depuis un moment, connait la règle qui s'applique quand ce sont des aliments qu'il connait et mange (si cinéma, pas de dessert, je ne rentre pas dans son jeu)

maintenant il vient à table sans pleurer, mange encore beaucoup avec les doigts mais l'ensemble passe par les textures donc il teste, et il en vient de plus en plus aux couverts que je vais dorénavant "imposer" car septembre c'est école

pour la petite, la maman compense peut-être ou alors va au plus simple car l'enfant ne veut pas manger autre chose depuis qu'une fois ou deux maman fatiguée a cédé, donc pourquoi changer de tactique ;)
et malheureusement c'est souvent ce cas de figure, l'adulte est partisan du moindre effort et lâche l'affaire
 

caninou

⭐⭐⭐
Inscrit
13 Juillet 2022
Messages
111
Bonjour, je suis d'accord avec Griselda il faut rassurer l'enfant, mais n'est ce pas la maman aussi qu'il faut rassurer? Les enfants sont des éponges et si cette petite puce est suivie et sa maman aussi cela peut créer des angoisses, qu'elles finissent par vivre à deux. Au vu de ce que vous racontez et la situation un peu particulière, je pense qu'il faut être patiente et à l'écoute, peut être plus que pour un accueil lambda, que ce soit pour la petite comme pour sa maman. Maintenant il ne faut pas culpabiliser la maman sur les sucreries, car comme dit Griselda c'est peut être pour elle un moyen de compenser.
 

aline94

Inscrit
20 Janvier 2023
Messages
28
Je suis d'accord avec vous. Il me faudra faire preuve de patience. Elle est câlinée et tout ce qu'il faut. Patience.... Merci a toutes
 
Inscrit
11 Septembre 2022
Messages
23
Au début je préparé les repas pour toute ma troupe et c'était un plaisir de les voir manger. Puis j'ai eu 2 autres contrats ou les enfants mangeaient très très peu, voir rien. J'avais tout essayé mais que dalle. Je peux vous dire que la poubelle était très riche! Puis j'en ai eu tellement marre de passer des heures dans ma cuisine pour rien, que j'ai décidé que les parents me fournissent les repas. Les enfants ne mangeaient pas plus ni mieux, mais moi je n'avais plus besoin de me casser la tête. Maintenant j'ai 3 petits dont les parents fournissent les repas et franchement c'est cool.
 

Griselda

⭐⭐⭐⭐⭐
Inscrit
5 Juillet 2022
Messages
2 035
Hum je comprends ce que tu veux dire nounou carine, nous pouvons quelque fois exercer plus de pression sur un enfant pour qu'il mange parce qu'on a passé du temps à preparrer nous même, aussi parce que sinon on culpabilise de faire payer un repas non mangé.
Il est bon de prendre du recul alors car nous pourrions induire une situation anxiogène autour du repas qui n'a pas lieu d'être.
L'enfant qui ne mange pas ne le fait pas pour embetter, pas plus qu'il mange tout avec gourmandise pour faire plaisir à l'adulte.
Par contre il est un être de relation, il se nourrit de ses relations. Si l'adulte sur-re-agit face à une action ou attitude qu'il a l'enfant va recommencer sans cesse pour générer à nouveau cette RE-action de l'adulte, pour créer du lien, même contre productif s'il le faut.
C'est pourquoi il est important de ne pas accorder trop d'importance au "manque d’appétit" de l'enfant, tant qu'il n'y a pas de signe clinique alarmant bien sur.

Oui absolument caninou, cet enfant et sa mère ont besoins d'un accompagnement plus rassurant qu'une autre famille, c'est certain.
Rassurer Maman sur ses compétences de maman, sa capacité à avoir un enfant qui va aller bien.
rassurer l'enfant bien sur.
... Le terme Assistante Maternelle prends tout son sens avec un tel dossier mais si la confiance s'installe tu pourras faire du bon boulot et c'est extrement gratifiant quand on a reussi à aider un duo mère-enfant.
 

Nanou91

⭐⭐⭐⭐⭐
Inscrit
5 Juillet 2022
Messages
1 111
Le pain au lait quand elle arrive avec, elle l'a attaqué ou pas encore ?
Car déjà chez moi, sitôt la porte fermée, le pain au lait serait mis de côté (surtout pour le cas de cette enfant qui rechigne à manger "équilibré").
J'au eu le cas d'une petite qui tous les jours arrivait avec madeleine, Pitch, croissant, ou autre gâteaux.
Alors qu'elle avait pris son petit déj chez elle avant.
Donc la cochonnerie superflue du matin, c'était niet chez moi, elle n'avait qu'à saloper la voiture de sa mère. Et hors de question de faire baver d'envie les petits copains à 9h.
Je lui redonnais pour le goûter.
Et tout le monde était content.
Et si vous préparez le repas, bien sûr que vous le facturez.... le fait que la petite mange ou pas n'a rien à voir...
Je rajouterais ce que m'a dit un médecin un jour : "un enfant ne se laisse jamais mourir de faim". Donc restez zen.... Elle ne mange pas c'est qu'elle n'a pas faim...
 

aline94

Inscrit
20 Janvier 2023
Messages
28
Merci pour vos réponses.
Oui le pain au lait est mis de côté dès son arrivée.
Et bien figurez vous que si un enfant peut se laisser mourir de faim....
 

Griselda

⭐⭐⭐⭐⭐
Inscrit
5 Juillet 2022
Messages
2 035
Oui un enfant peut se laisser mourir de faim et même faire une dépression mais ce n'est pas le plus fréquent, loin de là.
Si l'enfant n'est pas apatique, s'il évolue, s'il ne perd pas de poids, pas de panique c'est qu'il a trouvé à compenser ailleurs.
Là on sait que c'est le cas: l'enfant mange. Mal, mais il mange et choisi ce qui lui fait plaisir. A sa place on ferait pareil.
 

emmanou21

⭐⭐
Inscrit
11 Août 2022
Messages
91
J'ai eu un petit jusqu à août, sept rentrée a l'école qui chez les parents biberon , yaourt, compote. Quand on se mettait a table, il croissait les bras, je lui donnais une cuillerée dans la bouche, son départ 13h repartait sans avoir avalé, ou recrachait sur la table, voir vomir, ( sympa pour les autres) ça m'inquiétais beaucoup puis je n'ai plus rien dit puisqu'en rentrant chez lui il avait son bib, a la rentrée cantine tous les jours même scénario, le papa m'a dit j'étais comme ça petit et j'ai fait un homme. Il a oublié de me dire tout le temps malade et en arrêt, sûrement des carences !!!!!
 

Griselda

⭐⭐⭐⭐⭐
Inscrit
5 Juillet 2022
Messages
2 035
En effet là on ne s'inquiète pas outre mesure parce qu'on sait qu'en rentrant chez lui à 13h il sera nourri, il avalera quelque chose, ne mourra pas.
On peut dans ce cas quand même se demander s'il n'y a pas un trouble de l'oralité, une consultation orthophoniste aurait été interressante, juste au cas ou.

Mon cas le plus perturbant ou même après 2 mois chez moi l'enfant mangeait toujours vraiment très très peu et regardait son assiette avec inquiétude... sauf les gâteau bien sur.
Tout à coup, ça se débloque et la voilà qui goutte de tout, a même bon appétit. Maman me confirme que chez elle aussi ça a bien evolué depuis 2 semaines, depuis qu'elle a réalisé que son enfant de 18 mois qui réclamait le sein toujours à le demande, de jour comme de nuit, ne réclamait que de l'attention, des câlins et pas du lait, elle a coupé gentiment "le robinet". Mécaniquement l'enfant ne se ratrappant plus avec le lait de Maman ni de jour ni de nuit avait déjà plus faim. Curieusement les aliments ne semblaient plus être effrayants, douteux...
 
Haut